Point mort

Les phases « up » et les phases « down down down »…

20140520-130850-47330165.jpg
Même sans la PMA le jeu des montagnes russes continue. Le super job devient stressant. Les objectifs sont revus à la hausse continuellement, les prises de bec commencent. Les patrons compréhensifs deviennent oppressants. J’ai soudain envie de tout lâcher…

Je sais que c’est une mauvaise passe et que de beaux jours reviendront mais pour le moment je suis juste fatiguée. J’ai tellement donné à cette entreprise: tout mon temps et toute mon énergie.
Et là je dois avouer que j’ai juste envie de me laisser aller…

Autour de moi les Pmettes quittent le quai. Un copine a accouché aujourd’hui. Je suis ravie pour toute, mais intérieurement je redoute de rester là à attendre ce p***** de train qui ne viendra jamais.

Ce n’était qu’une phase « down » comme les autres. Mais j’avais envie de venir l’exprimer ici.

Le parapluie rouge

wonderland53

Trois générations sous un petit parapluie rouge…

D’abord il y a une photo: il a posé son bras autour des épaules de sa femme, ils sont tellement souriants. Le petit cadre est entourée de fleurs et soigneusement posée sur les graviers juste en dessous de la grande croix de bois qui indique leurs noms, leurs dates de naissance et ce cruel « 2013 ». La pierre n’a pas encore été posée.

Ensuite il y a ces trois femmes.

La plus âgée est assise sur une chaise. Elle est si fatiguée et si triste que ses jambes ne la portent plus. Elle est installée là au milieu de l’allée, un parapluie rouge en guise de parasol pour la protéger des rayons brulants du soleil. Assise en silence, elle pleure sa fille et son gendre.

La seconde est accroupie devant les genoux de sa mère, elle lui tient la main comme pour la soutenir. Entre deux sanglots discrets je vois quelques larmes couler derrière ses lunettes de soleil. Elle sait qu’elle mettra du temps à guérir et qu’elle n’oubliera jamais sa soeur et son beau frère qui s’en sont allés.

La troisième vacille. Elle regarde la tombe mais semble ne rien voir. Pareille à une marionnette elle va d’un côté et de l’autre, arrose quelques fleurs et parle de changer la photo, qui en deux mois subit déjà les attaques du temps. Elle est heureuse d’être venue en France pour les voir une dernière fois avant qu’ils ne partent pour leur dernier voyage. La plaie sera toujours ouverte: elle a perdu son papa et sa maman.

Deux mois déjà…

Nous avons quitté le cimetière en silence, soutenant ma grand-mère qui peinait à remonter la petite allée de graviers. Au compte goutte je me suis séparée de ces trois femmes: ma cousine est remontée dans sa voiture après le cimetière, ma grand-mère a regagné sa petite chambre de la maison de retraite et ma mère m’a déposée devant la porte de ma maison. Les premières larmes sont montées quand je l’ai vu s’éloigner en voiture.

La journée ne se résume pas à cette simple visite au cimetière et malgré la tristesse nous avons trouvé des petits moments de joie qui nous ont fait chaud au coeur. Je suis entrée dans la maison: rien n’avait changé. Chaque bibelot était à sa place, les bonbons dans un saladier et les magazines dans  le porte-revues. A chaque détail on aurait cru cette maison encore habitée et souvent je m’attendais à les voir arriver tous les deux.

Nous avons commencé à emballer quelques affaires, à vider les placards de nourriture, à jeter les journaux. Dans une boîte à thé de la cuisine j’ai trouvé des bijoux dissimulés. Ma cousine a pleuré de bonheur, les croyant perdus. A l’ouverture d’un placard je suis tombée sur une centaine de pots de confitures, nous en avons ouvert un pour y goûter. Dans le buffet de la cuisine il y avait des films de leurs nombreux voyages enregistrés sur des cassettes. J’ai retrouvé le film de mon mariage, ceux de mes soeurs, ceux de mes cousines.

Bref une journée à la fois triste et belle et des petits moments partagés resteront gravés à jamais dans mes souvenirs.

N’oubliez pas de vivre intensément chaque seconde.

Brèves de PMA Land

Niveau écriture je sèche un peu ces dernier temps. J’essaye de me donner un coup d’élan pour vous donner les dernière nouvelles.

Je vous avais promis quelques photos de mes fameuses shoes commandées en Juin pour mon anniversaire. Voici deux des quatre paires commandées aux States!

wonderland52 wonderland53

wonderland55Nous avons pas mal bourlingués pendant ces vacances. Nous avons commencé par une virée à moto dans le Puy-de-Dôme pour aller rendre visite à la tante de mon homme. En gentille chérie je lui ai laissé les commande de ma jolie fi-fille que vous pouvez voir sur la photo de gauche. Le séjour a été sympa avec un petit tour à la ferme où nous avons pu câliner les petits veaux âgés de 1 à 3 semaines (je crois que celui de la photo avait un faible pour moi).

wonderland54

Dès notre retour nous avons profité de la première semaine de vacances pour réaliser pas mal de petits travaux dans le jardin de notre nouvelle maison. Après pas mal d’attente j’ai enfin vu pousser les premiers fruits et légumes de mon potager (tomates coeur de boeuf, salades, melons, fraises, framboises…).

  wonderland58 wonderland57 wonderland56

Nous avons quitté notre jardin pour profiter de quelques jours à la montagne avec nos copains. Trois jours agréable avec P. et So dont j’avais parlé dans un post précédent. Des soirées raclette, pictionary, une journée au golf du coin. Bref, nous avons passé du bon temps dans ce cadre magnifique:

wonderland59

Pour clore nos vacances sympathique nous avons terminé notre course dans le Sud de la France, à Hyères. Là-bas nous avons pu profiter de ma famille (mes parents qui étaient descendus en même temps que nous, et ma soeur qui y habite avec sa petite famille).

wonderland60 wonderland61 wonderland62

Des vacances de luxe avec promenade en bateau tous les jours, glace tous les soirs. Les photos ci-dessus ont été prises lors d’une journée pique-nique-bateau près du fort de Brégançon. Une journée formidable en famille: ma mère qui a peur de l’eau mais qui avait décidé de prendre sur elle, ma soeur qui avait apporté le champagne, mes nièces en total look gilet de sauvetage-bob-lunettes de soleil (je regrette de ne pas pouvoir vous mettre les photos ça vaut le détour!), nous qui nous prenions en photo en train de plonger avec l’appareil waterproof… La paix, le temps d’une journée.

Et la PMA dans tout ça? Et bien comme la catégorie l’indique: je n’en parlerai pas ici 😉

7 raisons de regarder « 7 vies »

wonderland48Aujourd’hui, Alice a envie de vous faire partager son moment d’émotion:

   Sept vies, c’est le film qui a changé la mienne, le film qui m’a scotché dans mon canapé! Non       seulement je souhaite vous en parler mais j’ai surtout pour objectif de vous donner envie de le voir.

Voici donc 7 raisons de vous laisser tenter:

  1. Parce que c’est une occasion en or de (re)tomber amoureuse du beau Will Smith et de le voir dans un rôle très émouvant. Que mêmes vos hommes y trouveront leur compte avec la jolie Rosario Dawson.
  2. Parce que pleurer pour des jolies choses, quelques fois ça fait du bien.
  3. Parce que la bande son est vraiment fantastique: le génislistique « Feeling Good » de Muse, « Formi-formidable » de Charles Aznavour et de belles ballades au piano que vous ne pourrez plus jamais entendre sans verser de larmes.
  4. Parce que grâce à ce film vous aurez envie de faire le bien autour de vous et de prendre soin des gens.
  5. Parce que les dix dernières minutes sont haletantes!
  6. Parce que vous n’avez plus besoin d’aller acheter le DVD ou d’aller le louer au coin de la rue et que vous pourrez le télécharger (légalement) depuis votre ordinateur.
  7. Parce que si vous n’êtes toujours pas convaincue la bande annonce est ci-dessous.

Attention, attention:    je vous déconseille vivement de chercher d’autres bandes annonce qui en général comportent des trailers. Personnellement, j’ai regardé ce film sans savoir de quoi il parlait: il n’en a été que plus bouleversant.

wonderland47

J ‘me fend la gueule #2

wonderland45

Toujours dans un souci de vous faire rire un petit coup, je suis tombée sur cet article bien sympa que je voulais vous faire partager (le vrai article est là http://www.askyourdadblog.com et la version française que je viens de copier ici http://www.huffingtonpost.fr/john-kinnear/5-phrases-parents-doivent-arreter-dire-personnes-sans-enfants_b_3609607.html) :

5 phrases que les parents doivent arrêter de dire aux personnes sans enfants

SAVOIR-VIVRE – Tout d’abord, je dois dire que j’ai fait tout ce que je déconseille de faire ci-dessous. Je sais bien que cela a l’air d’une liste de recommandations mais ce sont surtout des recommandations que je me fais à moi-même. Ces conseils sont pour moi, à moins qu’ils ne s’appliquent aussi à vous et dans ce cas, ils sont pour vous.

Je me suis lancé la tête la première dans mon rôle de parent et c’est avec plaisir que je l’ai laissé me redéfinir en tant que personne. Un des effets secondaires inattendus: je vois tout avec mes yeux de parent maintenant. Parfois, c’est une bonne chose. Par exemple, je ne laisse plus traîner les couteaux autant qu’avant. Parfois -et c’est ce que je viens de comprendre- cela peut fatiguer mes amis sans enfants. Voilà donc ce qu’il vaut mieux s’abstenir de dire:

1. « Les chiens ne sont pas des enfants »

Ça donne ça en général: « Aah, tu sais ce qui m’énerve? Quand une telle compare son chien à mon gosse. Ou quand un tel parle de son chien comme de son enfant. Les chiens ne sont pas des enfants! Ils ne se rendent pas compte! »

Vous savez quoi? À moins que ces personnes n’aient besoin d’aller voir un professionnel, je vous garantis qu’ils savent que leur chien n’est pas un enfant humain. Ils savent aussi que cela est incomparable. Ce qu’ils veulent dire au fond c’est: « Oh, mais oui, moi aussi il y a quelque chose dans ma vie qui fait caca ET qui m’apporte beaucoup de bonheur ».

Ils essaient seulement de se rapprocher de vous qui parlez constamment de vos enfants. Je sais qu’il est difficile de se sentir proche de vos amis quand ils n’ont pas d’enfants: avant vous étiez inséparables et maintenant vous vous voyez de temps en temps pour tenter de vous tenir au courant mais vous n’avez plus grand-chose en commun. Bien sûr, vous étiez meilleurs amis à la fac mais vos vies sont maintenant très différentes. Donc quand « un tel » ou « une telle » parle de nettoyer son tapis pour en enlever les crottes de son chien quand vous venez de raconter que vous aviez dû vous laver les cheveux pour faire disparaître du caca qui s’y était logé, soyez compréhensif. Ils essaient simplement d’être gentils. Et vous leur manquez.

2. « Tu crois que [insérez ce que vous voulez]? Essaie donc d’avoir des gosses! »

Fatigué, stressé, à bout, couvert d’urine, peu importe. Nous, les parents, nous utilisons trop souvent nos problèmes pour minimiser ceux des non parents. « Oh, tu as bossé 50 heures la semaine dernière? Essaie donc d’avoir des gosses! », « Oh, tu penses que tu as mal aux pieds parce que tu as bossé dehors toute la journée? Moi j’ai couru après mon bébé pendant… Vas-y, mets-moi une claque, je sens que ça te démange ».

Ce n’est pas une compétition. Si, sur une échelle de 1 (tout va bien) à 10 (vous faîtes un malaise dans la douche et vous ne reprenez vos esprits qu’une fois toute l’eau chaude épuisée), votre ami est à 7 et que vous étiez à 9 les semaines qui ont suivi l’accouchement: peu importe, votre ami est toujours aussi crevé.

Ce n’est pas que votre expérience n’apporte rien à la conversation mais au lieu d’insinuer « ma douleur est plus grande que la tienne », essayez plutôt de compatir. Pourquoi ne pas utiliser votre expérience pour aider au lieu de minimiser. Essayez quelque chose comme: « Wow, je comprends que tu sois claqué. Quand je n’en pouvais plus au moment où ma fille est née j’ai découvert que me verser du café directement sur les yeux était très efficace. »

3. « T’en fais pas. Tu verras, quand t’auras des enfants… »

… les crottes de nez ne te dégoûteront plus, tu sauras qui est Dora l’exploratrice, tu seras heureux… Stop! Il faut qu’on arrête de croire que tout le monde va avoir des enfants. Certains n’en veulent pas et font le choix de ne pas en faire. Certains en veulent vraiment et essaient de toutes leurs forces.

Dire à ces personnes qu’avoir des enfants est le seul moyen de s’élever vers un niveau d’existence supérieur est à la fois extrêmement impoli et désobligeant. Je n’ai pas d’alternative à proposer, supprimez tout simplement les phrases qui commencent par « Quand t’auras des enfants… ». Et puis ça donne l’impression que l’on veut jouer aux grands de toute façon.

4. « Est-ce que je peux amener les enfants? »

À moins que vous n’ayez déjà eu une conversation à ce sujet avec vos amis comme quoi vos bouts de chou étaient toujours les bienvenus, partez du principe que non, les enfants ne sont pas invités.

Ne posez même pas la question. Si on en voulait on les aurait invités et il aurait été question des super activités qui leur seraient réservées. En demandant cela, vous mettez mal à l’aise vos amis qui doivent décider s’ils acceptent les enfants ou non. Si ce n’est pas le cas, ils savent ensuite qu’ils vont devoir fournir une bonne explication pour justifier leur refus. Ne leur faîtes pas ça, ce n’est pas sympa.

5. « Ma vie n’avait pas de sens avant que je n’aie des enfants ! »

Autant dire: « Ma vie n’avait aucun sens avant que je n’ai des enfants » ou même « Sans enfants, la vie n’a aucun sens ».

Je connais ce sentiment. Parfois, j’ai l’impression que toutes les inquiétudes que je pouvais ressentir avant d’avoir mes enfants étaient insignifiantes. Je comprends cette envie de le crier sur tous les toits. Mais ne le faîtes pas. Votre vie n’est peut-être plus la même maintenant mais votre vie avant vos enfants était importante et vos amis sans enfants en font partie. Ne sautez pas ce passage comme certains sautent l’avant-propos d’un livre qu’ils veulent vraiment lire. Ne pas prendre en compte « l’avant enfant » c’est dire à vos amis que leur vie n’a pas commencé.

Enfin, si vous avez fait ou dit l’une des choses ci-dessus, pas besoin de vous excuser. Mettez-y seulement un terme. Vous excuser ne ferait qu’aggraver la situation. J’ai bien essayé mais le résultat n’a pas été très convaincant, c’était un peu du genre: « Oh, mon pauvre petit chéri qui n’a pas d’enfants. Je suis désolé de m’être laissé emporter par la joie et le bonheur d’être parent au prix de notre amitié. S’il te plaît, pardonne-moi ».

Le pardon n’était pas nécessaire. Je n’avais blessé personne. Je les avais seulement fatigués. Pardonner aurait été comme pardonner à une mouche de se poser sur vous. Je promets donc de faire plus attention à ce que je dis et comment je le dis. Je vais essayer d’être un ami plus qu’une mouche. Quand je dis plus qu’une mouche, je veux dire que je me poserai pas sur mes amis, je ne leur vomirai pas dessus avant d’essayer de les manger. La fac c’est fini, je ne joue plus à ça.

J ‘me fend la gueule!

wonderland44

N’ayant rien à raconter sur la PMA en ces temps de pause, je pique l’idée de Madame Pimpin (qui vient à la base de notre Faithful nationale)!

J’espère que Madame Pimpin (et Faithful) ne m’en voudra pas de ce « vol d’idée » et qu’elle comprendra que j’avais envie de la copier parce que j’étais vraiment morte de rire à la vue de son message! Voici donc un petit top des termes de recherche sur mon blog!

Je vais donc répondre aux requêtes de mes fidèles lecteurs:

Catégorie « Ha bon, toi aussi? »:

  • une crampe dans ma tete     C’est grave Docteur?
  • quil y a des jours mieux que dautres     A qui le dites-vous ma brave Dame!
  • sensation de crampe au cerveau     Ca va, on est plusieurs
  • mon ventre est une pastèque     No comment
  • je pleure devant pékin express     Là aussi je me sens moins seule

Catégorie « Un peu cracra »:

  • boutons dans le dos apres arret fiv pma     Beurk!
  • j’ai souffert lors d’injection dans l’oeil     Re-beurk!!

Catégorie « Comme à l’école »:

  • on dit comment va t elle ou comment elle va     Mieux, merci
  • merci à toi en anglais     You’re welcom! (je peux traduire pour toi si besoin)
  • entourez la bonne réponse: je suis fatigué en effet je travaille beaucoup     Fonctionne aussi avec: car, parce que, puisque…

Catégorie « J’ai beau chercher, je ne comprends toujours pas »:

  • plus beau doudou abstrait     Ca me laisse perplexe
  • qui est la fille qui un soir a repondu a ton telephone ?     Je n’en sais rien mais je vais mener l’enquête
  • j’invite mon copain qui a 1 grosse pour     Une grosse quoi? Pour faire quoi?
  • prova cils anni 2013     Nom de code?
  • fiv 60 fr images icsi 01     ??
  • fiv abstraite     Je ne sais pas comment tu fais mais ça peut m’intéresser!

Catégorie « Questions existentielles »:

  • sur ma prise de sang c notéa domicile je peut la faire quand meme en laboratoire     C’est plutôt conseillé, oui
  • j’arrête les blogs pma     Mais non, viens chercher bonheur!
  • le bonheur n’est pas au bout du chemin c’est le chemin     Hautement philosophique
  • comment fleurir une brouette     Heuuu, là j’avoue que je sèche
  • les copines vont être contentes j’ai retrouvé de la voie     Avez-vous trouvé la voie? Non? Bon, et bien je vais vous couper la tête! (référence qui sera reconnue par les puristes).
  • verre vin après ponction fiv     Moi je suis pour!

Catégorie « Inclassables »:

  • phrase blessante à envoyer à un homme     Pan, dans les dents!
  • alice wonderland le réveil     Alice 2, LE RETOUR!! Prochainement dans toutes les salles cinéma

Rock Baby!

wonderland38

Aujourd’hui Alice a envie d’être Rock’n Roll et de vous parler un peu d’elle hors PMA!

Et non, Alice n’est pas tous les jours la petite fille sage de Disney. Elle a bien sûr un côté très discipliné (au boulot par exemple) et une petite vie bien rangée qui rentre très bien dans le moule. A l’intérieur (et pour ceux qui la connaissent bien) Alice est bouillonnante! Et comme elle a regardé Amélie Poulain cette semaine, ça l’a inspiré pour cet article. Alice aime:

  • la moto: Elle en a une rien qu’à elle, une assez grosse pour qu’on la prenne au sérieux et ça, elle aime bien. Elle la prête à son homme quand il demande poliment et qu’il a été sage et s’assoit volontiers derrière lui pour une virée à eux.
  • être la chef! Elle aime bien avoir ce pouvoir de décision qui lui permet de se sentir forte.
  • La satisfaction du travail accompli.
  • Les roses: Elle en fait pousser un peu partout et ça lui réussi bien.
  • Dessiner, peindre, être créative. Mais malheureusement ça va souvent avec son moral et en ce moment elle n’arrive rien à sortir de ses tripes.
  • Les couleurs vives, ça lui redonne le moral
  • Les tatouages: Elle en a un riquiqui mais souhaite faire une grande pièce. Elle a déjà plein d’idée et aime travailler sur ce projet. Elle aimerait y inscrire des messages pour ses proches, pour ceux qui la soutiennent, pour ceux qui ne sont plus là. Et encrer sous sa peau tous ses espoirs, ses douleurs… Elle attend depuis quatre ans et demi de le faire en se disant que sa grossesse risquerait de le déformer et qu’il faudrait mieux le faire « après »… mais après, ce sera quand?
  • Les chaussures! wonderland43

Elle a beaucoup beaucoup beaucoup de paires. Elle achète surtout des escarpins avec des talons vertigineux! En ce moment elle est prise de passion pour Tay*lor Say*s et a commandé 4 paires (mais elles étaient en soldes et puis c’était pour son anniversaire!). D’ailleurs, elle en a trouvé avec Alice sous la semelle (mais elle ne les a pas achetées), voyez plutôt:

Enfin, petite dédicace à Dame Lapin qui voulait voir Alice à moto, chose que je n’ai pas trouvé! A défaut je lui ai préparé un petit album de famille un peu destroy!

wonderland42 wonderland40  wonderland39

wonderland41