Soixante-deux

wonderland52

… c’est le nombre de cycles passés depuis l’arrêt de la pilule.

Numéro soixante trois a commencé hier sans fracas. Il est arrivé sans qu’on l’invite et je l’ai accepté sans broncher. Je crois que je suis résignée à voir revenir mon cycle chaque mois. Contrairement à pas mal de mes consoeurs je n’ai pas de tests de grossesse à la maison, je n’en ai pas besoin parce que je sais qu’ils seront négatifs encore et encore…

Je ne suis pas en train de vous faire un spleen. Je suis au contraire très posée et détendue. Je me suis juste rendue compte que je n’y croyais plus depuis un petit moment. La seule motivation que je trouve dans les deux dernières FIV c’est qu’elles m’aideront à faire mon travail de deuil d’enfant lorsqu’elles seront terminées.

Je suis étonnamment très positive avec mes copinautes et les imagine aisément toutes enceintes. Et j’espère qu’elles le seront.

Lorsque je me regarde dans le miroir le matin je vois ce ventre. Il est un peu gonflé par la PMA, un peu… sans plus. J’essaye de le gonfler au maximum: « tiens, c’est à ça qu’il ressemblerait si il était plein ». Et puis j’expire, il reprend sa forme normale. Quelque chose me dit qu’il ne sera jamais rond. Juste un peu déformé par le temps qui passe et les injections d’hormones.

Quand je ferme les yeux dans mon lit j’essaye de penser à des choses positives. Je m’imagine enceinte, me rendre à ma première échographie: je suis allongé, mon mari me tient la main. Le docteur dit que nous allons commencer l’échographie. L’image se brouille, l’esprit ne veut pas aller plus loin.

Je regarde les enfants des autres, les miens s’éloignent. Envolés les principes d’éducation que je voulais leur inculquer, disparus les prénoms que je voulais leur donner. Je n’ai plus le nez dans leur cheveux, je ne vois plus leurs petites mains, je ne vois plus rien.

La pièce de l’étage reste une chambre vide. Je ne m’imagine pas l’aménager. Je ne lui vois pas d’autre utilité qu’une pièce à b*rdel où je continuerai à entasser tout et n’importe quoi jusqu’à la fin des temps.

Dans mon esprit je suis et je demeure une mère sans enfant. Mais comme dirait ce très cher Bénabar: « ça ira mieux demain, du moins je l’espère, parce que c’est déjà ce que je me suis dit hier ».

Publicités

45 réflexions sur “Soixante-deux

  1. Il est bien triste ce post :-/ Il en reste 2, courage. Moi je te vois bien, enceinte. Je veux une issue heureuse pour nous toutes. Parce que nous le méritons. Parce que nous sommes mamans.
    Avez-vous pensé à l’après? Tentatives à l’étranger? Don? Adoption? Mon mari refuse d’y penser, à part de me dire que tant qu’un médecin ne lui dira pas « arrêtez de vous acharner », il veut continuer encore et encore à l’étranger (ça se voit que c’est pas lui dont le corps supporte tout ça).

    • Mon Homme n’est pas pour l’acharnement. On va tenter ces quatre là et après je pense qu’on arrêtera. Peut être une cinquième si il nous reste un peu de forces et après le dossier sera clos.
      Le problème de l’adoption c’est que mon mari est contre donc je ne pense pas que nous déposions un dossier.

      • Mon mari n’est pas chaud non plus. D’où son acharnement. ça m’attriste car pour moi, rien que de penser à l’adoption, ça déstresse, c’est une porte de sortie, de se dire qu’en cas d’échec, on sera quand même maman, autrement

      • Déjà enfant je m’imaginais adopter. C’est bizarre de voir comme l’expérience peut nous éloigner du chemin que l’on pensait emprunter.
        C’est vrai que ça aurait été une autre manière de fonder une famille. J’ai l’impression d’avoir tous mes oeufs dans le même panier, mais bon… on va laisser sa chance au nouveau docteur!

  2. Je ne sais pas si on est toujours plus positifs pour les autres que pour soi mais quand tu n’arrives plus à y croire, moi j’y crois encore pour vous… Car rien n’est perdu, car parfois, on ne comprend pas tout… C’est si difficile de continuer à rêver, je n’y arrive plus non plus et pourtant, tu attends depuis si longtemps par rapport à nous… Je t’embrasse fort !

    • C’est gentil d’y croire pour moi. Je crois qu’en fait je me protège pour parer les nouveaux coups du sort!
      Quelle que soit la durée, l’attente est difficile à gérer. Même si je me sens un peu dinosaure à force! 😉

  3. Oh c’est triste. Ton nombre de cycles passés a de quoi déprimer donc je comprends.
    Quoi qu’on dise je crois que rien ne te fera croire en un futur de parents dans votre vie. Alors je vais juste souhaiter fort que la roue tourne et que tu aies le choc de ta vie le jour où la prise de sang affichera un taux à 3 chiffres. Et que ce choc arrive sur la prochaine fiv.
    Des Bisous ! (et merci pour tous les petits coms du jour)

  4. Wahou. Ça me fend le coeur… j’aimerais tellement que ça marche pour vous… sincèrement. Je t’envoie un bisou tout plein de courage et surtout de bonnes ondes pour cette prochaine tentative qui DOIT être la bonne. Des gros bisous

  5. Comme je me reconnais là dans ce billet…
    Je ne compte plus les cycles (je n’ai jamais pris la pilule et n’ai eu aucune grossesse spontanée…).
    Accroche-toi. Tout n’est pas perdu pour vous.

  6. A la fin de l’histoire tout se termine bien. Si l’histoire ne se termine pas bien c’est que ce n’est pas la fin de l’histoire.

    Remember Barbara, remember…
    Mais je comprends ce sentiment et cette lassitude. Des bisous M’dame Alice

  7. Il est très triste ton article… C’est toujours plus facile d’y croire pour les autres que pour soi, surtout après toutes ces désillusions. Je voudrais juste t’envoyer un peu de réconfort et d’espoir.
    Bises

  8. Oui j’ai encore tout plein de raisons d’espérer qu’on y arrivera, un jour. Mais je commence tout doucement à accepter de m’imaginer vivre ma vie sans enfants. C’est dur à dire, mais c’est comme ça. Les années qui passent sans que rien ne se passe, je ne peux plus les ignorer. Biscottin qui n’a plus 30 ans, et déjà trop de souffrances encaissées et de gâchis. On ne s’acharnera pas 4 années supplémentaires. On veut vivre, aussi. C’est très banal, mais je me dis qu’on voyagera….
    Mais ça, c’est un éventuel futur. Aujourd’hui, on fonce ! Et tous les espoirs sont permis. Pour nous… et pour vous toutes !!! Tu es dans le lot, Alice.
    Take care
    Des bises

  9. Que dire? J’ai souvent l’impression d’avoir perdu toute légitimité pour écrire sur la Pma depuis que la roue a tourné pour moi… Et pourtant comme je te comprends, comme je comprends ta lassitude. Et je ne sais que trop bien que dans ces moments de doutes et d’épuisement ,il est difficile de voir une issue même si tout le monde semble y croire pour nous.
    Et comme le dit si justement lily, tu n’as pas forcément besoin d’y croire pour que ça marche…
    Bises

    • Oui, je me disais justement que Lily avait raison sur ce point! On va essayer de se laisser porter pour la prochaine et puis nous verrons bien!
      Moi je ne trouve pas que tu ai perdu ta légitimité, tu as juste attrapé le pompon sur le manège de la fête foraine. D’ailleurs des pompons, il paraît qu’il y en a un nouveau à chaque tour non? 😉

  10. Oh ma belle Alice …. Courage courage ne perd pas espoir, je suis sure que la roue va tourner et remplir cette chambre à l’étage de pleins de jouets …. Et avec tes talons aiguilles, tu râleras contre toutes les petites voitures qui traînent partout ! J’imagine la scène, je le vois, j’en suis sure, tu seras une Maman . Gardes l’espoir surtout surtout surtout !!
    Des bisous

      • Bah oui perso, dans ma tête en t’écrivant ça, je te voyais bien tomber aussi 🙂 ! Mais bon ça vaut le coup de se casser la jambe non ? Gardes cette image en tête pour te donner du punch !! Bisous

  11. Ton post m’a émue. Encore une fois je te trouve sereine, malgré la lassitude et la tristesse (bien compréhensibles). L’espoir est toujours là, avec ces deux FIV. J’espère de tout cœur qu’il se concrétisera. Bisous.

  12. Ton post est très touchant, à la fois plein de tristesse, de pudeur, et de courage aussi. Je t’admire.
    J’espère de tout coeur que la roue va finir par tourner.
    Et j’aime beaucoup cette chanson, elle est vraiment très belle. Quand je suis triste et que je l’écoute, je pleure.

  13. C’est très triste de lire tout ça… je te souhaite de tout coeur de vivre la suite de l’histoire un jour: tu vivras l’écho et tu entendras son petit coeur, tout ça ne sera plus un rêve… je comprends qu’en attendant tu te protèges, nous on continue d’y croire pour toi, si tu nous permets. Pleins de bisous

  14. J’espère très fort que cela va marcher pour vous.
    Si tu n’y crois plus alors on va y croire pour toi !
    Tu es dans une période d’attente donc de « ruminage » intense.
    Mais un jour, vous vous relancerez dans les traitements et tu y croiras à nouveau.
    Je t’embrasse

  15. Je fais toujours partie des lectrices invsibles, qui lisent mais ne commentent pas, je ne sais même pas pourquoi. Mais pour la première fois je franchis le pas et entre en contact avec toi car aujourd’hui, après une très dure journée au niveau émotionnelle, ce billet m’a mis les larmes aux yeux. Une si belle écriture, des mots sur mes maux, sur nos maux à toutes, sur ce que l’on veut dire et que l’on n’arrive pas à exprimer tellement la douleur est profonde. Tu as réussi ce tour de force et tu m’as fait du bien en me faisant pleurer, pas si paradoxal car en fait c’est juste que pour la 1ère fos je me suis dit : cette fille me comprendrait, elle. Merci et courage à nous.

    • Il est tellement gentil ton commentaire…. Merci!
      L’écriture est vraiment une échappatoire, un moyen de vider le « trop plein » d’émotions. Entendre (plutôt « lire ») que mes articles font du bien c’est une très jolie récompense.
      Moi ce sont les commentaires comme le tiens qui me font du bien. Merci 😀

Envie de me dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s