Elle qui ne sait pas voler…

wonderland49

En pleine politique de l’autruche, je m’efforce ces derniers temps de publier des articles légers et optimistes.

J’avais besoin de parler d’autre chose, de penser à autre chose… Mais la PMA et ses échecs ont refait surface ce matin à la lecture de ma copine Madame Pimpin dans son article « Et si ça ne marchait jamais ».

Et si ça ne marchait jamais? Ces mots, ils résonnent si fort dans mon coeur en ce moment! J’essaye, en bonne autruche, d’enfouir ma tête dans la sable et de faire semblant.

Je fais semblant de ne pas y penser. Je fais semblant que ma tante et mon oncle ne me manquent pas depuis leur disparition. Je fais semblant d’être optimiste et d’y croire. Je fais semblant d’apprécier ce moment de répit avant la prochaine averse. Je fais semblant d’aller bien… Mais le doute plane toujours: et si ça ne marchait jamais?

Je vois autour de moi fleurir les bidons de femmes enceintes. Dans notre groupe d’amis nous avons été les premiers à nous rencontrer, à nous marier, à vouloir fonder une famille. Aujourd’hui toutes mes copines ont deux enfants et dans ma maison la chambre est toujours aussi vide. Pire, les prénoms que nous avions choisi sont donnés à des bébés qui ne sont pas les nôtres.

Je regarde mon homme tenir dans ses bras les enfants des autres: les nièces, les enfants des copains, ceux des voisins. Je l’observe: il leur parle tout bas, leur dit des mots doux, les regarde dans le fond des yeux. Mon coeur se soulève lorsque je l’imagine Papa. Probablement parce que pour moi il l’est déjà dans son coeur depuis tellement longtemps. Bientôt, sa nouvelle filleule verra le jour, et même si il aura un attachement particulier à cette petite ce ne sera toujours pas la sienne.

La PMA nous marque, les plaies sont toujours ouvertes. Outre cette absence d’enfant les tensions surviennent dans la couple à propos de sujets futiles: l’argent, le boulot, la famille… Il faut se battre chaque jour pour que revienne la paix dans le foyer.

La Blogosphère est pleine d’écorchées vives: celles pour qui l’échec est inexorablement au bout du chemin, celles qui sont vides depuis toujours, celles pour qui le bonheur ne dure que le temps d’un battement de cil.

Pour rester optimiste je relis les parcours difficiles des copines qui ont trouvé la lumière sur le chemin: Plume, Impatiente, Kaymet, 9 Mois et des Brouettes, la Fille, Mastacloue, la Quête du +… (pardon pour celles que j’oublie). Leurs parcours sont autant de petites bouées auquelles me raccrocher quand je me noie.

Mon homme ne souhaite pas que nous nous tournions vers l’adoption. Il a ses raisons, je les respecte. Je dresse le bilan: il reste deux tentatives de FIV. Deux tentative qui, si elles se passent comme les deux premières, donneront au mieux un blastocyste ou deux embryons J2. Si ces deux FIV ne fonctionnent pas ce sera la fin de l’histoire: le deuil de l’enfant PMA sera le deuil de l’enfant tout court.

Aujourd’hui j’ai envie d’y croire, j’ai besoin d’y croire… mais je ne sais pas. Si l’on me garantissait une réussite au bout du chemin je pourrais aller au bout de mes forces. Si j’étais certaine que la PMA puisse m’apporter ce bout de vie qui me manque je serais capable de déplacer des montagnes. Aller au bout de moi, subir deux nouvelles FIV,les examens, les piqûres, les ponctions, les transferts, les litres et les litres de larmes.

Mais si ça ne marchait jamais? Aujourd’hui je fais l’autruche, et le pire, c’est qu’elle ne sait même pas voler…

Publicités

52 réflexions sur “Elle qui ne sait pas voler…

  1. Je suis exactement dans le même « état » que toi…
    La PMA : entre espoir et désespoir il n’y a qu’un pas…
    😦

  2. Désolée, mais la photo m’a faite sourire. J’adore l’autruche, cette tête d’ahurie que j’ai envie de gratouiller (le duvet mais allô quoi!). Mon mari me compare à cet animal quand je fais ma tête de noeud.
    Sinon, vous aviez parlé du don? Je fais aussi un peu comme toi: mon mari ne veut pas encore parler d’adoption. Il croit dur comme fer que ça va marcher, que si les 4 ne suffisent pas, nous irons en Espagne. Moi, je fais l’autruche. Je ne peux pas le forcer à envisager ce qu’il ne veut pas envisager. Je me laisse porter par son optimisme.
    Nous avons la chance d’être jeunes – peu de couples autour de nous sont parents. Mais ça y est, ça commence. Et comme dans ton cas, nous nous sommes mariés avant, et avons commencé les essais avant. Les couples à qui en apparence tout sourit: ils se marièrent et eurent bcp d’enfant. Jamais ils ne se rendront compte que pour certains, c’est très difficile. Mais nous savourerons ce bonheur d’être enciente, d’être maman encore plus. Oui tu es à la moitié du chemin, mais c’est la moitié, pas la fin. Courage. Des bises

    • C’est vrai que cette autruche a une vieille tête!! Et encore, la photo est pas trop mal: j’ai trouvé bien pire en cherchant! Maintenant que tu le dis c’est vrai que je la trouve drôle moi aussi 🙂
      Pour le don ce sera pour une FIV 5 je pense. Nous allons déjà essayer les deux prochaines avec nos gamètes à nous pour ne pas mettre un terme à l’envie d’enfant « biologique ».
      Mon mari, comme le tiens est optimiste, même si quelques fois le verni craque quelque peu…
      Je comprends ce que tu veux dire par « couple à qui tout réussi »: avant la PMA nous en faisions partie. Faut croire que DNLP a voulu que ce soit « moins simple »…
      Merci pour l’optimisme de ta conclusion, je sais que ce n’est pas facile pour toi non plus…

  3. Je suis désolée pour ton état émotionnel du moment, et puis des fois on croit être bien et en fait on ne l’est pas juste un mot, ou un ventre rond qui nous rappelle se vide… ne vous mettez pas un ultimatum au dessus de la tête, ce n’est pas 4 fiv, il peut y en avoir plus, nous on va arrivé à notre 4eme en octobre, novembre, mais on sait qu’on peut faire appel et on espère que ce sera accepté pour continuer. courage

  4. Non non non Alice, on se rebooste !!!! Je fais comme toi quand j’ai un coup de mou et que je n’y crois plus, je lis et je relis les blogs de toutes celles pour qui ça a marché…. Dis toi quand dans les pages de ces blogs que nous lisons il y a eu aussi des cris du coeur, des moments durs et de désespoirs, des moments où elles aussi n’y croyaient plus … Et pourtant elles ont réussi ! Dis toi que bientôt de nouvelles Pmettes arriveront sur le marché lol et viendront lire ton blog pour à leur tour se rebooster et se dire que c’est possible !
    Ma situation est différente de la tienne parce que je me lance direct dans le Don mais crois en ces 2 FIV qu’il te reste et après comme Dame LApin le dis, dis toi que tu peux tenter le don également ! Rien n’est perdu loin de là vous aurez votre famille quoi qu’il en soit !!!
    Allez et un petit coup ce soir de la technique Friends pour te remonter et c’est reparti !!!! Des bisous

    • La technique Friends fonctionnera toujours 😉
      C’est vrai, tu as raison à propos des blogs! Au début on se dit: « je vais faire mon blog en secret. Mon blog tout petit, tout naze qui traitera de mon expérience toute petite… »
      Plus tard on a un peu roulé sa bosse (je ne suis pas encore un dinosaure PMesque non plus) et le blog devient public.
      On voit alors arriver des PMettes toutes neuves qui nous disent qu’elles nous lisent… et c’est tellement bon pour le moral! Je suis toujours étonnée de voir que mon blog atteint parfois les 290 visites par jour!
      Tu as raison: les PMettes toutes neuves seront là lorsque mon ventre sera rond (pas de conditionnel hein, t’as vu!) et elle viendront chercher un peu d’espoir lorsque qu’elles en auront besoin!

      • yeahhhh : je suis contente de t’entendre dire ça ou plutot écrire ça ahahaha !!!!
        290 visites/ jour ohlalala c’est énorme moi qui a atteint l’autre jour les 100 j’avais haluciné déjà ! T’inquiétes quand nos ventres seront ronds nous rassurerons toutes les nouvelles ! Je nous le souhaite TRES TRES fort et le plus vite possible ! Gros bisous

  5. Je comprends ton état d’esprit, ton ras le bol, ta lassitude. On passe toutes par des moments comme ça, c’est normal, besoin de toucher le fond pour remonter, un peu…

    Courage!

    • Gros bisou à toi aussi!
      Pour la petite histoire: la dernière fois que j’ai tapé un grand coup dans le fond je me suis cassée le nez sur l’échelle de la piscine. C’était il y a 14 ans!
      Allez, d’accord: on met un grand coup de talon, mais en ouvrant l’oeil 😉

  6. Bah alors Alice, moment de deprime, rien de plus normal dans notre parcours, c’est si difficile de gerer l’inconnu… Je ressens la meme angoisse.
    Moi aussi je pense aux anciennes qui ont aujourd’hui le ventre rond.
    Courage.

  7. Les hommes semblent plus optimistes que nous. Parfois c’est presque agaçant (pour moi du moins), parfois ça fait du bien ! Ma « consolation » (dans les bons jours) c’est de me dire qu’après la fiv, y’a le don, et l’adoption (même si je comprends que ces options ne puissent pas convenir à tout le monde).
    Du coup, en mode optimiste, ca te donne encore au moins deux fiv plus des iad voire des fivdo ! Et finalement, les fertiles qui ont « juste » le canape ou le lit, c’est moins varie !
    Courage pour tout.

  8. Comme je te comprends, je passe par les mêmes doutes, moi je dois passer par le don et si rien ne marche ça sera pas d’enfants, mon mari refuse catégoriquement d’adopter et je le comprends.
    J’espère que tu ne resteras pas sur le bord du chemin, courage.

  9. Il faut m’excuser ma mauvaise francaise! Je comprends bien tes sentiments, je les appartiennes de temps en temps, mais il faut qu’on retient l’espoir. Deux opportunites de plus!!! Ca c’est pas mal!! personnellement, Je crois que tu peux deplacer les montagnes! Hxx

      • C’est difficile de decipher les codes d’ivf /fiv dans les langues etrangeres! Bonne chance cette fois! Hx

  10. courage Alice, rester confiante, c’est bien difficile, mais rien n’est perdu… Les traitements s’affinent, les protocoles sont adaptés, rien n’est joué… Moi aussi j’ai l’impression de devoir faire un effort pour « aller bien », si souvent…

  11. Je comprend tout à fait ton sentiment…C’est dur de se battre si fort quand on ne sait pas si on se bat pour avoir quelque chose à l’arrivée…Et si on ressortait du combat juste abattus et triste ? Malheureusement, on ne le saura qu’à la fin…Bon courage ma belle

  12. Comme beaucoup, comme toi, je connais ce sentiment de découragement et de désespoir même beaucoup trop bien. Avant j’avais hâte que ça vienne, maintenant j’aimerais juste être sûre que ça vient un jour. Et comme tu dis, si on en était sûr, on aurait la force d’aller jusqu’au bout. Mais se battre en n’étant pas sûr du résultat….oui, c’est très dur.
    J’ai fini mes premiers examens, rdv pour le plan d’action demain. Je fais des cauchemars, j’arrive pas à me concentrer sur autre chose. Et si on me dira que ça viendra jamais?
    Tu as raison de vouloir y croire et je pense que c’est ce qu’il faut pour avancer. J’espère de tout coeur que ton rêve se réalisera bientôt!

  13. Voilà qq temps que je te lis sans oser laisser un petit mot… Aujourd’hui je me décide en découvrant tes mots qui si souvent ont été les miens. C’est en effet l’inconnue de l’issue du parcours qui est le plus difficile à vivre. Je l’ai souvent dis pendant notre parcours PMA : « si on me garantissait qu’un jour ou l’autre nous serons parents, je pourrais tout endurer et mieux vivre cette attente ». Je suis maman depuis 2 semaines 1/2 (ce doit être la 1ère fois que j’arrive à l’écrire!) et j’espère être une petite bouée d’espoir supplémentaire pr toi…

    • Hô comme il me fait du bien ce petit mot. Je suis ravie que tu viennes écrire ici petite bouée 🙂
      Moi personnellement j’écris toujours Maman avec une majuscule: car je suis convaincue que c’est le plus beau titre qu’une personne puisse avoir!
      Toutes mes félicitations!

  14. je suis d’accord avec petitoeuf il ne faut pas baisser les bras. ton destin est devant toi ça va marcher il faut y croire. vous avez changé de médecin vous allez engagé une nouvelle procédure et je suis sur que celle-ci sera la bonne. je vois tellement de gens sur différents blogs qui galère comme nous pour avoir des enfants et d’autres qui font des enfants comme si c’était des oeufs la vie est moche parfois mais il faut s’accrocher il y a toujours quelque chose de bien qui arrive quand une porte se ferme il y a forcèment une autre porte qui s’ouvre crois en toi et en ton chéri et je suis sur que vous allez y arriver. accrochez vous les amis le bateau du ++++ arrivera bientôt à quai.

    • Wahoooo! Un bateau! J’adore! 🙂
      Si tu permets j’ai déjà pris les réservations pour pleiiiiin de copines!
      Ca me booste de te lire! J’ai envie d’y croire, et après tout, Prof n’a pas encore eu l’occasion de faire ses preuves!

      • oui il faut laisser le prof faire ses preuves qui sait peut être que lui est plus compétent enfin moi je suis sur qu’il y a quelqu’un dans ce monde qui arrivera à te rendre le sourire et à être Maman avec un grand M. pour les réservations il y a de place pour tout le monde sur le bateau du +++ lol

  15. Je suis tombée sur ton blog et sur ton article un peu par hasard, par le biai d’un autre blog. J’ai eu les larmes aux yeux en te lisant, je ne te connais pas mais je te jure que je voudrai te serrer fort fort contre moi et te dire d’y croire et d’espérer toujours. J’aurai pu écrire ces même mots, il y a très peu de temps. Cette peur terrible d’arriver au bout le ventre et les bras vides, ce bout qui n’était plus très loin… Ca me hantait, jours et nuits. Et puis le +++ enfin, c’est encore tout frais alors je serre les fesses et croise les doigts pour qu’il tienne jusqu’au bout, mais il est là. Courage, accroche toi !

    • ❤ ❤ ❤!
      Merci! Du fond du coeur!
      Pour le gentil mot, pour le câlin, pour l’espoir que ton message suscite!
      Je comprends ton incertitude et ce besoin de « serrer les fesses »: le parcours nous rend méfiantes. Je te souhaite une grossesse de rêve!
      PS: moi non plus je n’aime pas le chocolat 😉

  16. J’aurai moi aussi pu écrire tous ces mots… J’en ai les larmes aux yeux.
    Hier, ma sœur a accouché de son 2ème, je pleurai dans la voiture en me disant : « Pourquoi ce n’est pas mon tour ». Cela fait 3 ans qu’on essaie d’avoir un bébé.
    Quand j’ai pris mon petit neveu dans les bras cet après-midi, j’étais heureuse et terrassée par la douleur. Il est si beau, si petit et moi je me sens si seule…Je vais aussi faire ma 3ème FIV au mois de septembre, j’essaie comme Gribouillette de mettre toutes les chances de mon côté (acupuncture, homéopathie, ostéo…) et j’essaie de croire au miracle. Mon chéri est toujours très optimiste, heureusement qu’on les a nos hommes pour nous remonter le moral…Ce que je peux te dire c’est d’y croire jusqu’au bout. Garder l’espoir, persévérer, c’est ce qui va faire que nous allons y arriver et avoir notre bébé.
    Alors je te dis bon courage et sois confiante.

    • Merci pour ton gentil message!!
      Oui, heureusement que nos hommes sont là avec leur optimisme qui remonte le moral!
      J’ai la chance d’être la plus jeune et que mes soeurs ne veuillent pas d’autres enfants. Par contre toutes mes copines sont des reproductrices en puissance alors je comprends bien ce que tu veux dire!
      Tout comme toi je pense essayer les méthodes parallèles pour augmenter les chances! Je me dis que tout est bon à prendre!
      J’espère que nos numéros 3 seront les bonnes. Donne-moi des nouvelles!

  17. je suis aussi dans cette phase où je doute, j’ai peur de rester sur le quai pour toujours.
    Mais ne baisse pas les bras, je te souhaite que le bonheur soit au bout du chemin 😉
    Bises

    • Merci Luciole!
      C’est vrai qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait. Mais depuis quelques jours j’ai envie d’être optimiste alors je profite de cette période un peu plus sereine!

    • Coucou Miss.
      Oui le moral est bien revenu: merci le soleil, les barbecues, les copains, la famille…
      J’espère que de ton côté la phase « up » reviendra très bientôt.
      On se mail bientôt pour se voir???

Envie de me dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s