La peine…

alice 30

Essayer de passer à autre chose coûte que coûte…

Quel choc, quel réveil brutal. Je devais attendre lundi pour faire une prise de sang mais dame nature a préféré m’annoncer la nouvelle en personne. J’ai essayé d’y croire sans trop y croire, de garder les pieds sur terre car ce BébéBlasto n’avait qu’une chance sur deux de s’accrocher. Mais ce petit espoir était là, en moi.

Je pense à Lily qui a eu son transfert le même jour que moi et qui est toujours dans l’attente. J’espère tellement qu’elle nous annoncera une bonne nouvelle!

Pour ma part le voyage est fini. Et avec zéro embryon congelé nous bouclons immédiatement cette première FIV. Pas de sursis! Aujourd’hui je me sens comme une vraie PMette. Aujourd’hui je peux enfin dire que je comprends. Je comprenais le manque, maintenant je comprends la douleur de l’échec…

Nous sommes un cas classique d’infertilité masculine. Les médecins et biologistes nous ont dit que ce serait plus facile pour nous parce qu’ils savaient exactement quoi faire. Ils ont été optimistes à propos de cette tentative. Il ont oublié de nous dire que 50% de chances ce n’était pas tant que ça…

Je sais qu’il reste 3 tentatives. Mais d’un coup ça me paraît très peu. Et si nous n’y arrivions jamais?

Aujourd’hui je suis une loque. J’ai du mal à bouger ma carcasse. Je me sens las. Pourtant je n’ai qu’une envie: retrouver cette euphorie des premiers jours de stimulation. Ce moment d’insouciance où on se prend à rêver que tout est possible.

Sur les conseils de ma Voisine nous allons nous laisser un mois de répit avant de recommencer. Elle n’a pas tort quand elle dit que c’est éprouvant pour le corps et qu’il faut savoir prendre une pause pour mieux repartir.

Prochaine étape le débriefing avec SuperDoc. Je l’ai eu rapidement au téléphone ce matin après que sa secrétaire m’ai mise en attente 25 minutes. Il avait l’air peu concerné… même très peu. Ca m’a attristé. Doudou a dit qu’il devait certainement être en consultation et qu’il ne pouvait pas me parler. Avec du recul je pense qu’il a raison. Du coup j’ai pris RDV avec mon généraliste lundi. Pas spécialement pour avoir un traitement mais surtout pour parler un peu… Mon généraliste me connait depuis toute petite (je n’ai jamais trop bougé de mon village) il me donne l’impression d’être concerné. Je crois que j’ai surtout besoin d’une oreille attentive.

Je vais essayer d’avancer…

Mais la journée n’en est pas moins triste pour autant…

Publicités

4 réflexions sur “La peine…

  1. Je te comprends tellement
    Ce parcours je le vis depuis 3 ans maintenant et j’avoue ne plus avoir de force. En ce jour de Noël, ma FIV n’a encore pas fonctionné ….. Pas de cadeau pour moi

    • Ma chère Swann. Ton message me bouleverse. Il n’y a vraiment pas de justice…
      Les résultats négatifs à l’approche des fêtes et des anniversaires sont encore plus difficiles à encaisser!
      Je te souhaite de trouver le courage de rebondir!
      Des bisous

  2. Je suis à la fois postulant masculin et médecin … Je n’arrive pas à décrire la tristesse a chaqu échec. En plus on est très isolés pas de suivi … Maintenant je fais attention aux couples en pma dans mon activité médicale !

    • ça doit être à la fois intéressant et assez étrange de connaître les deux côtés (à la fois patient et médecin)…
      C’est vrai que malheureusement le suivi n’est pas toujours génial du fait que les médecins et autres praticiens ne sont pas souvent confrontés au problème.
      En tout cas bon courage dans vos démarches!!

Envie de me dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s