Sortir de l’ombre

Alic-WRkopie

Le chemin de la PMA sera long, et n’aboutira peut être jamais sur une grossesse, mais nous souhaitons le commencer au plus vite. Cette stagnation est insupportable. Outre cette attente tellement longue, ce qui me pèse en ce moment c’est la solitude.

Doudou et moi essayons de traverser les épreuves tous les deux. Doudou est très fort (physiquement un peu moins mais il ne faut pas lui dire) il ne craque jamais, ou presque jamais. Mais au bout de quatre ans je crois qu’il est usé autant que moi de voir que rien ne se passe. J’essaye d’être forte devant lui pour lui rendre la vie plus douce.

Souvent j’ai envie de pleurer, quelques fois j’ai envie de crier, la plupart du temps j’ai envie de râler. Alors je respire et j’essaye de reprendre le contrôle. Pour lui. Mes coups de blues je les ai lorsque je suis seule. Et quelque fois quand il me demande pourquoi mes yeux sont rouges, je lui réponds que la journée a été difficile et je ravale mes sanglots.

Certains de nos amis sont au courant de la situation, ainsi que la famille proche. Nous avons eu droit à toute une palette de réactions (le plus souvent désagréables): l’incompréhension, le déni, la pitié… J’y reviendrai dans un autre post.

Le jour où je suis sortie de l’ombre: Septembre 2012 nous déménageons! Nouvelle maison, nouveau départ. Un mois passe et je fais petit à petit la connaissance de mes nouveaux voisins un couple de trentenaires avec un enfant. Au fil de nos discussion je rassemble des indices laissant croire que mes voisins sont en protocole PMA. Je provoque donc une rencontre secrète avec la Voisine pour en savoir plus. Bingo, j’avais raison. La Voisine me parle de ses FIV, me donne des conseils, des explications. Je repars les bras chargés de bouquins et un mot à la bouche « Blog ».

Je dois avouer que je ne suis pas une grande connaisseuse en la matière. Alors en rentrant à la maison je tape fébrilement sur mon ordinateur: « neuf mois… et des brouettes ». Et là l’évidence me saute aux yeux: elles sont là! Elles sont là toutes ces filles qui comme moi attendent. Je me sens « petite joueuse » en lisant les histoires de chacune, mais je suis tellement concernée lorsqu’elles parlent de leur désir d’enfant.

A partir de ce moment là je commence une boulimie de Blogs. Je suis tellement touchée par Lily, j’aime la façon d’écrire de Plume, je comprends PMGirl et son besoin de compenser par les petits cadeaux qu’elle se fait… Et il y en a tant d’autres que j’accompagne depuis un petit moment. Même si je reste discrète il m’arrive très souvent de croiser les doigts pour elles et de pleurer en lisant leurs messages. Certaines sont montées dans le train. D’autres sont encore sur le quai et attendent… Je trouve ça tellement injuste pour elles! Un jour je sortirai peut être de mon mutisme pour leur montrer à toute que je suis là et que je les soutiens.

PS: je viens d’apprendre que ma Voisine est enceinte suite à sa troisième FIV. Je suis ravie d’être encore capable de me réjouir d’une grossesse. Je leur souhaite le meilleur pour la suite.

Publicités

3 réflexions sur “Sortir de l’ombre

  1. Ton texte est très touchant. Je suis émue aux marmes par ta façon si belle de te raconter… J’espère que ce passage blogosphérique sera de la plus courte des durées pour toi… Bises

  2. Merci… Je suis très honorée par ton commentaire. C’est vrai qu’au départ ce blog n’a pas été créé pour être lu. Mais maintenant avec du recul je suis contente que vous soyez toutes là!
    Un grand merci à toutes celles qui font le détour par chez moi!

Envie de me dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s